Le meuble à transformation apparaît dès l’Antiquité, mais c’est au XVIIIe siècle, durant les années 1750 et 1789, qu’il atteint des sommets d’ingéniosité. Au XVIIIe siècle, l’ergonomie, l’attitude prennent une place importante dans la vie d’une société éclairée. De grands financiers, l’aristocratie et la famille Royale dépensent sans compter, pour acquérir ces meubles du « dernier cri ». C’est une clientèle raffinée et instruite,». Certains ébénistes fournissent les cours d’Europe et DIDEROT, passionné par ces esprits inventifs, va jusqu’à leur consacrer un article.

Spécialiste du XVIIIème siècle, tant pour les meubles que pour les sculptures et les tableaux. Il privilégie l'architecture et l'originalité des objets d'arts quelque soit leur époque et a une approche esthétique et sensuelle de l'objet ...

Parcours 



« Durant une vingtaine d’années palpitantes, vouée et consacrée aux jolies choses, ces quelques meubles et objets choisis que j’affectionne tout particulièrement.»

Press Book

... le désir de créer

L'esprit au XVIIIe siècle ...